Célébrez le Beaujolais avec de vieux millésimes!

Nouvelles

Publié le 17 vendredi 2017 à 16 04 02

Beau clin d’œil des Archives de Radio-Canada au phénomène du Beaujolais Nouveau, succès commercial planétaire qui a suscité un engouement certain jusqu’à la fin des années 1990 au Québec où l’on commandait plus de 45 000 caisses! Déjà à l’époque, on comprenait que le Beaujolais Nouveau apportait une touche festive à la grisaille du mois de novembre. Les commentaires des amateurs soulignent alors le côté accessible, simple et digeste du vin primeur.

Aujourd’hui, les amateurs ont accès aux 12 appellations du vignoble Beaujolais à la SAQ. Ils découvrent le potentiel de garde exceptionnel du cépage Gamay qui ne se cantonne pas à l’élaboration des vins nouveaux. Bien au contraire, certaines cuvées illustrent à la perfection le savoir-faire du vigneron et la polyvalence de ce cépage.

Ainsi, en exclusivité jusqu’à mercredi le 22 novembre, les amateurs de vieux millésimes et de vins distinctifs peuvent se procurer en ligne sur saq.com, les cuvées du Beaujolais Supérieur Quintessence – Château de Vaurenard 2003, 2005 et 2009, en format magnum (1,5 litre). Ces vins ont bénéficié d’un élevage en foudre de chêne pendant six ans avant leur mise en bouteilles!

Il est aussi possible de se procurer au même endroit, l’autre cuvée prestige du même vigneron, le Beaujolais Supérieur Baron de Richemont – Château de Vaurenard dans les millésimes 2005, 2009, 2010 et 2011, en format magnum également. Cette cuvée a droit à un élevage en foudre de chêne de 5000 litres pendant deux ans avant sa mise en bouteilles.

Hâtez-vous car les quantités sont très limitées. Ces bouteilles dans des millésimes remarquables se retrouveront par la suite, disponibles exclusivement dans les succursales SAQ Signature. Voilà une occasion de « fêter avant les fêtes » avec un Beaujolais d’exception.

Rappelons, en cette semaine de l’arrivée du Beaujolais Nouveau, qu’encore aujourd’hui, le phénomène des vins primeurs est célébré dans de nombreuses régions du monde, même s’il ne l’est plus autant au Québec. Plusieurs activités sont organisées pour célébrer cette arrivée précoce d’un vin du millésime de l’année. On le prend pour ce qu’il est, un vin festif, sans prétention, parfait pour se donner une raison de festoyer en ce mois de novembre, pour souligner les vendanges, terminées voilà à peine quelques semaines et, pourquoi pas, pour prendre le pouls du millésime courant!